ICI PARTENAIRE ENTREPRISES recherche pour le compte de l’ONG LuxDev

1- UN EXPERT NATIONAL EN FINANCES PUBLIQUES ET APPUI INSTITUTIONNEL.
REFERENCE DE L'OFFRE :ICI PE RECRUT 2020/006

DOMAINE : ONG

LOCALISATION : Ouagadougou
 

PROFIL :

Niveau Bac+5 en économie, économie du développement, finances publiques, audit ou tout ou autre diplôme ou expérience.
Dix (10) ans d’expérience en finances publiques et appuis institutionnels, et d’une connaissance avérée de la mise en œuvre des réformes de l’UEMOA en matière de finances publiques et des outils informatiques liés.
L’ATN devra se prévaloir de bonnes connaissances et d’expériences dans les domaines suivants :
- bonne expérience en gestion administrative et financière, en planification et programmation, reporting et pilotage, dans le cadre d’approches programmes / compte d’affectation spéciale au Trésor, aide budgétaire ;
- expérience avérée dans le contrôle de la gestion des finances publiques ;
- bonne expérience et pratique avérée de l’utilisation du logiciel comptable TOMP2PRO ;
- bonne expérience et pratique avérée du transfert de savoir-faire et du coaching ;
- bonne connaissance du contexte de l’Afrique francophone et des pays sahéliens, et notamment des questions liées à la déconcentration des services publics et à la décentralisation ;
- le conseil aux décideurs des institutions d’administration publique, notamment de financement de la formation professionnelle, serait un atout ;
- une bonne connaissance des mécanismes publics de contractualisation, des instruments financiers de la FP, de préférence dans les pays de la sous-région Ouest-africaine serait un atout.

PRINCIPALES RESPONSABILITES ET MISSIONS :

L’Expert aura un rôle d’accompagnement, de facilitation, mais également d’appui technique et de contrôle en matière de gestion financière auprès des directions du MJPEJ, du FAFPA, de la DG/EFTP du MENA, des chambres consulaires et du CNPB. Sa principale fonction sera de contribuer au renforcement des capacités et au transfert de compétences dans ce domaine.

Responsabilité n°1 : appuyer l’élaboration des outils de planification et de programmation financière
Il appuiera la DGFP pour la budgétisation des budgets programmes et plans d’action triennaux glissants, ainsi que des projets annuels de performance (PAP) faisant apparaître les sources de financement des actions et activités conduites. Il appuiera la mise en place d’une base de données de coûts unitaires pour la budgétisation.

Responsabilité n°2 : contribuer au renforcement des dispositifs de suivi-évaluation et de reporting sur les aspects financiers
L’Expert contribuera à renforcer les capacités et les dispositifs dans ce domaine. Il est attendu de lui plus spécifiquement de :
- appuyer la conception des dispositifs de suivi-évaluation financier conformément aux directives du MINEFID en la matière ainsi que leur mise en œuvre avec comme objectif de travailler à leur opérationnalisation et à leur pérennisation au sein du MJPEJ ;
- s’assurer que le dispositif de suivi-évaluation puisse renseigner, sous l’angle financier, sur les actions appuyées par l’APOSE ;
- soutenir et renforcer les compétences des cadres en matière de suivi-évaluation budgétaire et financier ;
- appuyer la conception et la production des rapports financiers présentant clairement les résultats financiers et les analyses les justifiant, et notamment des rapports annuels de performance (RAP).

Responsabilité n°3 : appuyer le renforcement des capacités du FAFPA en matière de planification et de programmation financière
L’expert appuiera la planification financière des activités du FAFPA. Il conseillera et appuiera la définition et la mise en œuvre des mécanismes de suivi financier et d’évaluation financières des activités du FAFPA, des chambres consulaires et du CNPB. A ce titre, il devra :
- conseiller la gestion financière du FAFPA ;
- appuyer l’élaboration des outils, des procédures du Fonds dans le contexte spécifique de la décentralisation des opérations et des ressources financières ;
- appuyer la mise en place d’un mécanisme de financement basé sur la performance ;
- appuyer le FAFPA dans la préparation des audits financiers annuels ;
- accompagner et renforcer les capacités d’examen des demandes de formation soumises au FAFPA ;
- conseiller le suivi financier et l’évaluation financière des projets de formation financés ;
- contribuer à l’élaboration des termes de référence d’une étude relative à la mise en place d’un dispositif de paiement basé sur l’employabilité des jeunes après la formation ou pour le moins des incitations valorisant les promoteurs et les opérateurs pouvant attester de bons résultats en termes d’insertion professionnelle post formation.

Responsabilité n°4 : contribuer au renforcement des capacités
L’Expert a pour responsabilité de venir en appui au MJPEJ, avec comme objectif le renforcement de capacités des différents acteurs du sous-secteur de l’EFTP en matière de gestion financière conformément aux directives du MINEFID en la matière A ce titre, il s’agit pour lui de :
- contribuer, ensemble avec le MJPEJ, les autres entités bénéficiaires de l’appui et les autres experts, à l’affinement d’un plan stratégique de renforcement des capacités et d’assurer le suivi de la mise en œuvre des actions retenues le concernant (volets financiers / gestion budgétaire / contrôle interne et procédures, etc.) ;
- appuyer le renforcement des capacités des services techniques centraux et déconcentrés, des collectivités territoriales, des chambres consulaires, du CNPB en matière de gestion financière ;
- appuyer le processus de transfert des compétences vers les collectivités territoriales en matière de gestion financière ;
- appuyer le MJPEJ et suivre la mobilisation des expertises en matière de renforcement des capacités en gestion financière y compris comptable ;
- appuyer et suivre le renforcement des capacités dans les domaines de la planification et de, l’exécution financière, le reporting financier ainsi que le suivi-évaluation financier de l’APOSE.
- appuyer le responsable du programme budgétaire formation professionnelle pour toutes les questions d’appropriation pratique (dialogue de gestion) de la réforme des finances publiques et de la politique de déconcentration des services de l’État ;
- travailler en lien avec les régions pour la mise en œuvre des mécanismes budget programme (BP), de suivi-évaluation financier, pour la mise en application des nouvelles orientations relatives au transfert de compétences aux collectivités territoriales, etc. ;
- appuyer la mise en œuvre de la construction/réhabilitation des infrastructures ;
En lien avec la gestion administrative, financière et comptable quotidienne, il est attendu qu’il contribue au renforcement de capacités sur les aspects suivants :
- préparation et exécution budgétaire ;
- passation de marchés ;
- comptabilité administrative ;
- reporting financier ;
- informatisation de la gestion comptable et financière ;
- contrôle de l’exécution budgétaire ;
- archivage et comptabilité matière.
Concernant la passation de marchés, il contribuera de manière régulière à la formation des personnels sur les thèmes prioritaires suivants :
-le code des marchés publics et son utilisation (procédures, types de marché) ;
- l’élaboration des plans de passations des marchés ;
- l’élaboration des dossiers d’appel d’offres (DAO) ;
- les critères d’évaluation et l’évaluation des offres ;
- l’élaboration des contrats ;
- le suivi de l’exécution des contrats ;
- la réception des biens et des services.
Il assurera également un appui conseil auprès de la Direction des Marchés publics (DMP), lors de la constitution des DAO, l’évaluation des offres et la préparation des contrats.

Responsabilité n°5 : gestion administrative et financière
L’Expert appuiera de manière générale les entités bénéficiaires des ressources de l’APOSE pour la définition et la mise en œuvre des procédures administratives et financières et le suivi de l’exécution des crédits. Il n’aura pas de mandat de gestion financière, mais il appuiera les responsables des entités bénéficiaires des ressources de l’APOSE dans ce domaine, et aura mandat d’avis sur les engagements émis (TdR).
L’Expert participera à la gestion de l’APOSE en qualité de conseiller. Il aura pour responsabilité d’établir, en relation avec les entités bénéficiaires des ressources de l’appui, des autorisations préalables de dépenses, conformément aux plans de travail annuels.
Un appui est attendu plus spécifiquement concernant :
- la définition d’un cadre analytique financier de l’EFTP dont les principales rubriques seront constituées des programmes du budget programme ;
- l’élaboration, dès le lancement de l’intervention, d’un manuel de procédures de gestion administrative et financière en lien avec la supervision financière de l’appui ;
- la formation des personnels pour l’exécution des dépenses de l’appui ;
- l’installation et le paramétrage des outils de gestion conformément aux directives du MINEFID en la matière ;
- la mise en place des mécanismes de sécurisation et d’archivage des pièces justificatives ;
- le contrôle en aval et en amont des procédures de passation de marché spécifiques ;
- le contrôle de la bonne tenue de la comptabilité ;
- la facilitation des exercices de contrôle et d’audit externe ;
- l’approfondissement de la décentralisation et la préparation du transfert des compétences et des ressources aux Collectivités territoriales.
Il appuiera également l’élaboration des plans de travail et budgets annuels en conformité avec le DTF et les PAP, ainsi que des rapports périodiques (techniques et financiers) et des RAP. Il soutiendra l’organisation des instances de pilotage et les demandes de décaissement.
Il appuiera l’élaboration des termes de référence et le lancement d’une étude de faisabilité et de définition des approches et des contenus pour la mise en place d’un système d’information sectorielle, statistique, technique et financier permettant de capturer les données portant sur l’ensemble des opérations du sous-secteur de l’EFTP.

Responsabilité n°6 : contribuer au démarrage et à la clôture
L’Expert y contribue de la manière suivante :
- appuyer la phase de démarrage dans son domaine de compétences :
- programmation financière ides appuis, participation à la mobilisation de l’expertise pour préparer le MJPEJ à la gestion financière des ressources de l’appui, contribution à la réalisation des activités servant cet objectif,
- contribution au rapport de démarrage pour les domaines de sa compétence,
- contribution au plan de renforcement des capacités pour les domaines de sa compétence,
- appui durant la phase de démarrage pour la préparation du plan d’action de démarrage.
- appuyer, selon les besoins, les actions liées à la clôture de l’appui, notamment :
- la réalisation d’un plan de transfert des activités au plus tard six mois avant la fin présumée, en y incluant les propositions d’échéancier de fin de mission ainsi que toutes les modalités utiles à la reprise des activités par les autorités nationales,
- la réalisation de l’ensemble des démarches administratives, techniques et financières nécessaires à la clôture du contrat d’assistance et la préparation des documents de passation de service.

Responsabilité n°7 : gestion de l’information
- contribuer au rapportage :
- contribuer aux rapports techniques et financiers prévus à destination du MJPEJ et des instances de pilotage, des PTF ;
- gérer les connaissances :
- alimenter le processus de documentation des activités,
- produire des documents de support ;
- contribuer à la capitalisation :
- contribuer à la mise en œuvre d’un plan de capitalisation et de partage des expériences pour les domaines de sa compétence,
- produire des supports de capitalisation,
- produire des rapports de capitalisation ;
- appuyer la communication :
- appuyer la mise en place d’un plan de communication des résultats.
7. COMMUNICATION
L’Expert a des contacts :
- quotidiens avec le MJPEJ, et en particulier la DGFP, la DGESS, la DAF, la DMP, le FAFPA, et les autres services concernés par l’appui, pour la collaboration dans le cadre de l’APOSE, des échanges d’informations, de négociations et de résolution de problèmes ;
- fréquents avec la DG/EFTP du MENA, les chambres consulaires, le CNPB ;
- fréquents avec les acteurs du sous-secteur de l’EFTP pour des consultations et de l’appui-conseil ;
- fréquents avec les autres experts pour l’exécution des activités, le renforcement des activités et la capitalisation ;
- réguliers avec les PTF pour échanger des informations dans le cadre du suivi et la gestion des actions en régie.

COMPOSITION DU DOSSIER DE CANDIDATURE :

- Curriculum vitae daté et signé comprenant une liste d’au moins 3 références ;
- Lettre de motivation adressée à Monsieur le Directeur Général de ICI Partenaire Entreprises ;
- Photocopie de la pièce d’identité (ou passeport) valide ;
- Photocopie légalisée des diplômes et attestations.

Merci de faire parvenir votre dossier au plus tard le Lundi 27 janvier 2020 à 9h00

ICI Partenaire Entreprises, 40 avenue Kwamé N’Krumah, Pôle Ressources Humaines
Tél. : 25 31 05 53 / 80 ou 79 44 11 62 - Ouagadougou – Burkina Faso
- ou par mail : contact@ici-pe.com